Récit et photos de voyage:
De 10 à 70 ans dans le désert algérien

TEKENBERET , Tassili de l’Immidir







Ce voyage est atypique. Il a germé dans ma tête depuis l’automne 2008. L’idée m’est venue d’offrir un voyage à mon père, pour ses 70 ans en novembre 2009 et de lui faire la surprise de partir en famille avec lui. De la à concrétiser ce projet, ce n’était pas gagné … Il a fallu que chacun s’approprie le projet, que nous trouvions une destination où tout le monde y trouverait du plaisir, les sportifs aguerris comme les moins ou pas sportifs, les enfants comme les adultes.

Le désert est un lieu que papa affectionne tout particulièrement mais la difficulté était de trouver du sable qu’il n’avait pas encore foulé. Après avoir rencontré de nombreuses agences sur Paris, mon choix s’est arrêté sur le tassili de l’Immidir dans le désert algérien, une région encore très peu fréquentée et aux paysages très variés proposé par l’Agence Atalante. Lors de son anniversaire, fin octobre, en guise de cadeau, Papa déballe d’un gros carton un petit avion en papier portant la mention «voyage pour 2 personnes, Février 2010, destination inconnue… ». La 2ème personne est Nicole, ma tante qui sera notre complice pendant ces 4 mois d’attente…

Lui qui aime bien programmer ses voyages et se documenter sur le pays au préalable est frustré. Sa curiosité l’amène à regarder les catalogues d’agences de voyage pour le désert, la semaine du 13 au 21 février pour essayer de deviner. Peut-être «Essendilène» avec Allibert …on rigole en douce. La difficulté, pour nous tous, était de ne pas vendre la mèche entre novembre et février. Le jour fatidique est arrivé, nous sommes la samedi 13 février. Chacun attendait ce jour avec impatience voire même avec une certaine appréhension car pour la plupart d’entre nous, un voyage dans le désert, c’est une grande première. Je me sentais responsable de cette aventure. Jusqu’au dernier moment, je craignais que l’un d’entre nous soit malade, que la grand-mère nous joue des tours, que la météo soit contre nous…

Arrivés de bonne heure, à l’aéroport d’Orly, tels 9 paparazzis, nous attendons le Papa et sa sœur, caméras et appareils au poing. Ca y est, les voilà, entrant par la porte L. «Joyeux anniversaire» nous-écrions-nous en chœur. N’en croyant pas ses yeux, il ne réalise pas tout de suite que nous partons tous ensemble pour un beau voyage. Encore aujourd’hui, je suis heureuse d’avoir réussi ce projet et de vous présenter cette belle aventure familiale.

Auteur : Patrick Willemain