Agrandir le DIAPORAMA

Safari en Tanzanie
Les bergers Massaï

Après une matinée dans le parc de Serengeti, nous aurons un bref contact avec la population Massaï

Au lever, le soleil est toujours présent, mais un vent froid souffle sur le Serengeti. C’est notre dernière matinée de safari: nous observons des zèbres, des gazelles, deux beaux lions se promenant nonchalamment, des lionnes au loin, des girafes et même un guépard aux aguets. Tanzanie massai Il ne manque plus que le rhinocéros pour avoir les «big five»: buffles, éléphants, léopards, lions et rhinocéros. Il faudra revenir, nous disent les chauffeurs!

Tanzanie massai

Avant de rejoindre à nouveau le camp d’Olduvai, nous nous arrêtons pour visiter un village Massaï. C’est un peuple de bergers, semi-nomades, polygames dont la richesse s’évalue par rapport à la taille du troupeau. Ils nous accueillent à l’extérieur de l’enceinte du village, les hommes d’un côté, les femmes et jeunes enfants de l’autre avec des danses et des chants. Puis, nous pénétrons dans le village massaï aux minuscules cases situées tout autour d’une place où sont exposés des objets artisanaux: statuettes, bijoux… Par groupe de 4 accompagnés d’un massaï, nous entrons dans les «maisons» où nous ne tenons pas debout. Il y a une partie «chambre» avec un bas flanc et une partie «cuisine» avec un petit foyer à même le sol. Les massaïs vivent toute la journée dehors avec leurs troupeaux en buvant un litre de lait le matin et de nouveau un litre le soir, accompagné de viande. Ils ne consomment ni fruits ni légumes. Après la visite, nous sommes invités à regarder les objets avant les négociations autour des prix, c’est le jeu…

L’après-midi, Tanzanie massai une marche de 2h nous attend dans les gorges d’Olduvai, berceau de l’humanité. Il fait très chaud, mais cela fait du bien de marcher après 4 jours passés dans les 4x4. Accompagnés de Massaïs, nous faisons une rando où nous avons la chance de marcher pas très loin de girafes. Le soir, nous assistons au coucher de soleil, avec de belles couleurs sur les kopjes qui entourent le camp d’Olduvai. Le lendemain s’achève notre safari en terre tanzanienne. Nous faisons une courte halte dans un marché massai, hauts en couleur. Ensuite retour à Arusha avec, en toile de fond, le mythique Kilimandjaro et ses neiges éternelles que nous observerons de l’avion. Bye, bye, Tanzanie, tu nous as bien fait rêver pendant une semaine!


Auteur : Patrick et Corine Willemain