Agrandir le DIAPORAMA

Récit et photos de trek au Groenland
Fleurs, banquise et icebergs

Dimanche 2 août

Entre fjord et glacier

Je me réveille vers 3h15, pointe le bout du nez hors de la tente, le soleil est déjà levé, mais le ciel est couvert. Pas de photo ce matin, je peux me recoucher! Au lever, c’est toujours nuageux. Aujourd’hui, nous partons plein nord en prenant, au début le retour du premier jour. Nous montons donc les différents névés descendus précédemment. Puis, nous bifurquons à gauche et, au bout de 2h, nous surplombons un lac glaciaire, un fjord très étroit dans lequel se jette un glacier. Groenland fleur Nous passons au milieu d’un petit jardin bucolique: épilobe, joubarbe, campanule, le tout au ras du sol pour s’adapter aux conditions climatiques difficiles. Après une petite pause graine, nous continuons en direction du lac et du glacier. Groenland fleur Nous mangeons, c’est superbe, mais dommage que le ciel soit couvert. Après le repas, nous allons nous rapprocher du front glaciaire en profitant de timides percées du soleil. Il est maintenant temps de revenir.

En Groenland fleur remontant, nous marchons sur une forêt de saules et de bouleaux. Ceux-ci s’agrippent également aux roches pour profiter au maximum du soleil. Quelle fabuleuse adaptation! Nous nous dirigeons vers le glacier que nous avons longé hier. Aujourd’hui, nous sommes du bon côté de la rivière. Nous essuyons quelques gouttes, mais rien de bien méchant. Nous entamons notre dernière montée avant de replonger sur notre campement que nous atteignons vers 18h. Ce fut une petite journée de marche tout aussi jolie que les précédentes, mais avec le soleil en moins… Nous préparons la jardinière de légumes dehors le temps que Maxime s’occupe d’allumer un feu entre les rochers pour les grillades. Le ciel s’éclaircit donnant une lumière magnifique sur les icebergs qui sont de plus en plus nombreux et de plus en plus gros. Chaque jour, depuis 3 jours, le paysage change, les icebergs dérivant au gré des marées.

Groenland iceberg

Ce soir, ils s’éclairent les uns après les autres, le ciel devenant bleu anthracite, c’est tout simplement magique. Je propose que nous mangions dehors pour ne pas perdre une miette de ce paysage grandiose et changeant à chaque instant, même s’il fait un peu frais. Mais au bout d’un moment, le vent a raison de nous et nous contraint à rentrer sous la tente pour le dessert. En ressortant pour la vaisselle, nous découvrons un ciel rose orangé sur la calotte, c’est trooop beau!!! Décidément, ce soir, l’appareil photo ne refroidit pas. Il faut en profiter, car c’est notre dernière soirée dans ce beau décor naturel.


Lundi 3 août

Fin du 2ème trek, traversée vers Tasiilaq

Je me réveille juste avant 3h et assiste au lever de soleil dans un ciel un peu nuageux, mais cela permet quand même quelques beaux clichés. Groenland iceberg Le soleil éclairant l’eau qui rougeoie, laisse apparaître de beaux reflets d’icebergs. Ce matin, le ciel est bien clair, nous nous affairons au rangement des tentes puisque Lars vient nous chercher vers 9h30. Soudain, un bruit nous fait sursauter, c’est un iceberg qui se retourne juste devant nous, quel spectacle: il bascule d’un côté puis de l’autre, se tourne et se retourne laissant échapper de beaux glaçons et formant quelques beaux ronds dans l’eau. Ca y est, le bateau est chargé, nous voilà partis pour une belle traversée d’environ 2h au milieu de la banquise et des icebergs qui rivalisent de grosseur et de blancheur.

Groenland iceberg

Quel spectacle! nous nous sentons bien petits face à ces mastodontes. Lars se fraye un chemin entre les plaques, ce qui n’est pas facile, car la banquise est peu ouverte à certains endroits. Il ralentit donc régulièrement pour éviter des chocs violents contre la glace. C’est à la fois impressionnant et magique: nous sommes émerveillés tels des enfants qui découvrent quelque chose de nouveau. Chaque iceberg a une forme, une taille, une texture bien particulière qui est fonction du temps qui s’est écoulé depuis qu’il s’est détaché du front glaciaire. Certains forment de très belles arches tandis que d’autres font penser à des formes animales. Laissons libre cours à notre imagination… Le soleil éclaire un reflet presque parfait, à la fois de ces icebergs, mais également des montagnes qui nous entourent. Eh oui, nous nous rapprochons de la côte et de la ville de Tasiilaq, la capitale de l’Est groenlandais

.
Auteurs : Patrick et Corine Willemain