Agrandir le DIAPORAMA

Rando bivouac GR20 Nord
Carrozzu - Ortu di U Piobbu - Calenzana

Etape 14 du GR20 Nord: Ascu - Bocca di Stagnu - Muvrella - Carrozzu

650m de montée, 800 de descente et 5 petites heures de marche

Très beau temps en sortant de la tente vers 5h45, le moral est au beau fixe et la troupe attaque la grimpette à 7h. Cela monte pendant une bonne heure et demie en forêt puis dans les rochers. Bocca di StagnuArrivés au Bocca di Stagnu, il y a une belle vue. Nous continuons en traversée et arrivons au plus haut point de la journée sous la Muvrella d'où nous avons une vue imprenable sur le col perdu. Nous flânons un bon moment car c'est trop beau. Nous descendons ensuite vers le petit lac de la Muvrella, continuons notre descente puis traversons de grandes dalles équipées de chaîne mais sans difficulté.

passerelle de Carrozzu

Nous arrivons à la passerelle suspendue qui se trouve peu avant le refuge de Carrozzu, où fut tourner quelques scènes du film «Les randonneurs». Rien de très impressionnant, car il y a très peu d'eau. Après ëtre passés et repassés pour la séance photo, nous pique-niquons en dessous. En une vingtaine de minutes, nous arrivons au refuge de Carrozzu situé dans une forêt de pins et de bouleaux, le lieu est agréable. refuge de CarrozzuCe fut une belle étape, il aurait été vraiment dommage de ne rien voir comme hier. Nous sommes arrivés tôt, il fait chaud et la sieste s'est imposée à tous. Le soir, le plat de pâtes et l'omelette ne nous laisserons pas de souvenir impérissable par contre, les gâteaux au chocolat et à la châtaigne n'étaient pas mauvais du tout, un peu bourratif mais avec le café demain matin, cela devrait être parfait.


Etape 15 du GR20 Nord: Carrozzu - col d'Avartoli - Ortu di U Piobbu

900m de montée, 800 de descente, le tout en 5h30

col Avartoli

Nous commençons par monter environ 600m dans un chemin très pierreux. Nous arrivons au col d'Avartoli vers 9h. La vue est belle. Nous prenons la crête, passons tantôt à droite, tantôt à gauche, ça monte, ça descend, c'est vraiment trop beau. Cela dure une bonne heure, les rochers ont des formes et des couleurs qui attirent l'oeil des photographes. Encore une petite montée qui ne doit pas sembler assez longue à nos hommes qui décident de grimper encore une centaine de mètres pour pique-niquer au Capu Ladroncellu, espérant être à l'abri du vent. Chacun termine ses vivres de course, les sacs s'allègent, cela sent la fin.

Nous rejoignons le GR 20 et très vite, nous dominons la baie de Calvi. Patrick, fort à propos, nous improvise un air de «Calvi, c'est fini!». Nous attaquons pour 2 bonnes heures de descente bien cassantes dans de gros blocs, une traversée, puis nous arrivons dans une forêt de bouleaux. Nous profitons de l'ombre pour faire une pause café. Grosse déception en repartant, nous qui pensions ne plus avoir à monter, devons encore faire un effort pour passer la crête, une bonne centaine de mètres. Ortu di U PiobbuLe refuge Ortu di U Piobbu est en vue sur l'autre versant. Les hommes, pris d'un coup de folie se lancent un défi et se mettent à courir:... pas de casse, mais ils perdent le GR. Le refuge, tenu par une femme, est très propre et d'une déco raffinée. Les Cannestrelli fait par son mari ont du succès. Ils accompagneront très bien une bonne bière fraîche. Le repas du soir : charcuterie, pâtes au basilic et cake maison sera tout à fait honorable.


Etape 16 du GR20 Nord: Ortu di U Piobbu - Calenzana

60m de montée, 1360 de descente, 5h de marche

Sniff, c'est la dernière étape. Le temps est un peu voilé. Nous commençons par une très longue traversée. Au bout d'1h, nous sommes toujours à la même altitude, nous voyons toujours le refuge Ortu di U Piobbu d'un côté et la baie de Calvi de l'autre. La descente commence tranquillement en forêt avant de devenir plus raide dans les cailloux. Il fait de plus en plus chaud. Dur, dur pour ceux qui commencent le GR 20 par cette longue montée. Nous croisons le sentier «Mare e Monti» qui conduit au village de Bonifatu. GR20 CalenzanaNous voyons maintenant le village de Calenzana en contrebas. Vers 11h45 nous arrivons au terme de notre périple de 200kms. Nous nous embrassons, nous félicitons pour cette belle aventure sportive mais surtout humaine. Nous allons maintenant fêter cette «victoire» à la terrasse d'un café avec une mauresque avant d'aller au restaurant à côté. Nous nous régalons de pizzas tandis que Fil savoure une nouvelle entrecôte frite.

Auteurs : Patrick et Corine Willemain