Agrandir le DIAPORAMA

Voyage au Chili
Santiago et Valparaiso

Santiago

Santiago voyage Santiagoest situé à environ 500m d’altitude, possède 6 millions d’habitants sur les 17 que compte le Chili. Nous passons par la place d’armes avec sa cathédrale se reflétant dans les vitres d’un immeuble très moderne. Comme nous sommes au moment des fêtes de la Toussaint et que le Chili compte environ 80% de catholiques, de nombreuses cérémonies ont lieu; un parterre en pétales de fleurs est entrain d’être réalisé. Nous rejoignons le palais présidentiel à côté duquel se trouve une statue du Président Salvador Allende assassiné le 11 septembre 1973. voyage SantiagoNous continuons par le quartier des Universités et Pablo, notre guide, nous explique qu’il y a de nombreuses manifestations d’étudiants en ce moment pour demander la gratuité des études. Puis, nous arrivons dans le quartier bohême où se trouve la maison de Pablo Neruda. Ensuite, un petit tour vers le marché au poisson s’impose. Nous montons en minibus sur la colline ou Cerro San Cristobal située à 860m au dessus du niveau de la mer. De là-haut, une belle vue sur Santiago et sur le cerro El Plomo qui culmine à 5424m. De nombreux parcs rendent Santiago plutôt agréable, la température se situe entre 25 et 30°.

Il est déjà 14h quand nous partons vers l’hôtel Montecarlo au pied du parc de Santa Lucia pour y déposer nos bagages. Nous mangerons vers 15h au niveau des halles où se trouve le «mercado» au poisson. Nous choisissons du «ceviche», poisson cru mariné dans du citron vert, un vrai délice surtout que nous avons tous très faim, accompagné d’un cabernet blanc chilien. Après s’être restaurés, Pablo nous quitte et nous avons quartier libre pour approfondir la visite de Santiago. voyage SantiagoNous retournons vers le quartier de San Cristobal voir les différentes maisons colorées et couvertes de graphes puis vers le patio Bellavista, quartier très touristique de Santiago avec de nombreuses boutiques (artisanat, bijoux,…). C’est, bien fatigués que nous rentrons à l’hôtel. Nous convenons de nous retrouver vers 19h30 pour aller prendre une bière dans le quartier avant d’aller se coucher vers 21h pour une nuit bien méritée: c'est notre première journée au Chili et nous sommes en plein "jet lag".


Valparaiso, la perle du Pacifique

Pour notre avant-dernière journée au Chili, Pablo nous attend à l'aéroport de Santiago pour nous emmener à Valparaiso. Quelle ne fût pas notre surprise de voir Damien qui est venu nous dire un dernier au revoir... Super sympa! Nous prenons donc un bus privé pour Valparaiso. Durant le trajet Santiago - Valparaiso, environ 1h30, Pablo nous explique différentes choses sur le Chili, ses cordillères, son volcanisme, sa viticulture,… mais le groupe a du mal à garder les yeux ouverts car la nuit a été courte. Valparaiso, perle du PacifiqueVers 12h nous arrivons à Valparaiso, 2e ville du Chili, "la perle du Pacifique", un musée à ciel ouvert à cause des peintures sur les façades de maison, sur les escaliers. Le temps est gris, c’est dommage pour les photos. Nous allons parcourir les nombreuses collines de Valparaiso à pied, en bus et en funiculaire. Ces derniers, à flan de collines, ne sont plus que 5 en état de marche sur 25. Les 2 que nous prendrons datent de 1893 et de 1908.

Valparaiso, perle du Pacifique

Vaparaiso est une ville coloniale étonnante de par son architecture très hétéroclite et de par ses couleurs vives. Elle nous surprend. «La configuration urbaine de Valparaíso est déterminée par la topographie de la baie, dominée par 44 collines formant un amphithéâtre naturel donnant sur l'océan Pacifique. Valparaiso peut être divisé en deux parties distinctes, d'une part «El Plan», situé sur la partie plate de la ville. Elle abrite le port ainsi qu'une grande majorité des commerces de la ville et d’autre part, plus haut, les Cerros, les collines, dominant Valparaiso.

C'est Valparaiso, perle du Pacifique dans ces collines que la majorité de la population vit, et ce sont leurs maisons de tôle aux couleurs si variées qui donnent à Valparaiso son allure unique». Nous poursuivons notre visite par la station balnéaire huppée de Vina del Mare qui jouxte Valparaiso. Nous photographions un authentique moaï, statue monumentale de l’île de Pâques. Vers 19h30, nous sommes de retour à Santiago, nous remercions Pablo pour les visites de Santiago et de Valparaiso où il s’est évertué à nous donner le maximum d’informations et d'anecdotes. Ensuite, nous irons au restaurant «Patagonica», non loin de l’hôtel pour déguster le mouton de Magellan.


Le départ

Après une bonne nuit, nous nous retrouvons à 10h30 pour se rendre à l’aéroport de Santiago où nos chemins se diviseront : Michel joue les prolongations en allant une quinzaine de jours en Patagonie, Hèlène repart par Sao Paulo et nous quitterons les autres à Madrid, Jean Yves et Christine s’envolant vers Marseille, Ingrid vers Lyon et Florie sur Paris mais bien avant nous qui devront attendre 8h à l’aéroport.

En conclusion, nous ne pouvons que conseiller un tel voyage à tous les amoureux de la nature. En 3 semaines, nous avons randonné sur des sites étonnants: salars, déserts, volcans, avons admiré de nombreuses lagunes aux couleurs si particulières, avons observé la faune, avons gravi par le sentier des incas, le célèbre volcan Licancabur ainsi que d'autres sommets. Un grand grand merci à Damien qui a su nous faire apprécier son pays d’adoption le Chili ainsi que la Bolivie et à nos compagnons de voyage avec qui nous avons partagé ces moments merveilleux.

Auteurs : Patrick et Corine Willemain