Blog photo rando
Randonnée bivouac en Oisans



Le camp d'été du CAF de l'Aube et de l'Argentière les Ecrins se termine. Mais depuis plusieurs années Francis joue les prolongations en organisant une randonnée bivouac de plusieurs jours. Après les Cerces, l'Ubaye et le Queyras, nous allons découvrir cette année l'Oisans en empruntant une partie du GR54





DIAPORAMA

Cliquez sur la touche de droite pour voir les photos en plein écran

Cabane de Ramu - Col de la Muzelle - Lac de la Muzelle

La troisième étape commence par une descente rapide et aérienne sur Valsennestre pour mieux remonter par la suite.... Dans ce village du Valjouffrey magnifiquement restauré et sans voitures nous apprécions les spécialités locales préparées par le cuisinier du gite communal sans oublier d'honorer Bacchus!. Après cette pause magistrale, le plus dur reste à faire...Il fait chaud, nous sommes lourds et la montée en direction du col de la Muzelle sur le sentier du GR54 parait longue, longue... Le bivouac est installé à proximité de la cabane de Ramu, sur une plate-forme à l'écart du GR54. Nos quatre tentes, minuscules points colorés à flanc de montagne disparaissent bientôt dans l'ombre.

Col de la Muzelle

La nuit est moins froide et le matin des nuages d'altitude nous incitent à passer le col de la Muzelle sans délai. Nous rejoignons rapidement le couloir raide que nous apercevions de la cabane de Ramu. La montée du col de la Muzelle, passage redouté du GR54, est redressée et toute en schiste. Les mollets sont mis à rude épreuve. Un grain nous attend à l'arrivée, juste le temps de sortir nos vestes et c'est déjà fini. Le col de la Muzelle offre une vue plongeante sur le lac et le refuge de la Muzelle, étape du GR54, que nous atteignons rapidement. Une longue descente agrémentée de cascades nous ramène à notre point de départ. Une bonne bière à Bourg d'Arud, le ciel bleu, la beauté de la montagne, la grande forme des randonneurs et les longues nuits douillettes ont déjà fait oublier le poids des sacs.

Un grand merci à Eliane et Francis de nous avoir concocter ce circuit en Oisans, dans ce cadre sauvage et authentique, avec une mention pour le bivouac au pied du lac Labarre. Rendez-vous à l'année prochaine et avis aux amateurs!

DIAPORAMA

Cliquez sur la touche de droite pour voir les photos en plein écran

Lac Lauvitel

Comme chacun sait, une randonnée bivouac ne s'improvise pas. Le poids étant l'ennemi N°1 du randonneur, tout est scrupuleusement pesé et analysé. D'une année sur l'autre, on améliore le petit matériel, comme ce super pare-vent pour protéger le réchaud, fabriqué avec des tuteurs et un morceau de tissu vichy rouge et blanc! Les sacs sont prëts, les voitures sont chargées et nous gagnons Vénosc, départ de notre randonnée bivouac. Cela commence en douceur par une traversée ombragée le long du Vénéon. Le temps est couvert en matinée et rapidement nous atteignons le lac de Lauvitel par une variante du GR54, juste pour la pause de midi. Le reste de la montée est plus raide et nous amène à l'emplacement du bivouac. Chacun essaie de trouver la place idéale, la plus plate possible et sans trop de cailloux; une fois le choix fait, les tentes se montent plus ou moins rapidement et c'est là que l'on reconnait les habitués. La fin d'après midi est plus clémente. Les uns se reposent pendant que les autres s'affairent autour des réchauds pour préparer la soupe ou le thé de 4h

Lac Labarre

La nuit fût fraîche et le matin une couche de glace s'est formée à l'intérieur des toiles. Chacun pointe timidement le bout de son nez dehors, très vite les réchauds se mettent en route et le petit déj nous réchauffe doucement; les tentes sont pliées tant bien que mal, les sacs refermés, chargés sur nos épaules et le soleil nous rejoint très vite avant le lac du Plan Vianney. Nous sommes toujours sur la variante du GR54 et ce sentier escarpé nous permet de passer la brêche du Périer. Ici, la vue s'étend du Mont Blanc à la Meije et du Vercors à l'Obiou. Un petit passage sur les crêtes et c'est la descente vers la cabane de la Selle. La remontée au rocher de la Grande Eglise et au col de la Romeiou est aérienne. Du col nous voyons les emplacements pour le bivouac au bord du lac Labarre. Ce bivouac sera la plus sauvage. Nous installons rapidement les tentes. Le soleil fait fondre les quelques glaçons de la nuit précédente qui sont restés coincés dans les plis, puis chasse toute humidité des duvets. La soirée est occupée à observer le coucher de soleil, les marmottes et les moutons qui nous entourent. C'est une belle variante du GR54, vraiment à conseiller pour son côté sauvage.

Auteur : Patrick Willemain