Agrandir le DIAPORAMA

Rando bivouac Clarée Thabor
Le Mont Thabor par le col du Vallon

C'est parti pour le grand tour du Mont Thabor!!!

Névache, chapelle Saint Michel, col du Vallon, Pra du Plan, lac sans nom!(+1500m , -435m, 6h de marche environ)

Nous désirons partir tôt de Névache, point de départ de notre circuit, car nous avons une grosse première journée. En effet, nous voulons bivouaquer au plus près du Thabor, et il faudra donc hisser nos sacs sur plus de 1500m, belle entrée en matière… En voiture, sur le trajet de Vallouise à Névache, je mets Alpes1, la radio locale, pour confirmer la météo du jour:
«… et malgré le soleil les températures restent fraîches. Info spéciale, la route d’accès à Névache est coupée en raison de coulées de boue survenues cette nuit suite à un orage de courte durée, mais d’une rare violence. Les équipes d’entretien sont sur place pour nettoyer la chaussée, les touristes doivent être patients…»
Bon, cela commence très fort… De toute façon, on est parti, on verra bien. Arrivés sur les lieux, la route est rouverte, mais le nettoyage est toujours en cours et les coulées de boue s’étendent sur plus d’1km, des cailloux ont dévalé les pentes dans les sous-bois, c’est impressionnant, cela a dû être en effet très violent. tour Thabor lac des BataillèresNous sommes à pied d’œuvre vers 8h20, sacs au dos, pleins d’entrain pour cette aventure. Nous sortons de Névache en direction de la Haute vallée, mais très vite nous prenons le sentier à droite qui nous conduit à la chapelle St Michel, puis au col du Vallon. Il fait encore frais, mais cela ne va pas durer. De nombreuses fleurs agrémentent les bords de sentier pour le plus grand bonheur des photographes. Cela monte régulièrement jusqu’à la chapelle où nous faisons une pause graine bien méritée. Après ces 500 premiers mètres de montée, 500m nous attendent de nouveau pour atteindre le col du Vallon. Cela commence par un long faux plat montant le long du torrent du Vallon puis une belle grimpette dans de la terre blanchâtre.

refuge du Mont Thabor

Au col, quelle vue magnifique sur le Thabor, le Grand Séru, le rocher du Cheval blanc, pour les plus connus. La verdure laisse place à un éboulis dans lequel se faufile le sentier que nous allons descendre. Le ciel se charge de nuages, pas bien menaçants pour l’instant et les photos n’en sont que plus belles. Il est déjà midi et la faim se fait sentir. Dans la descente, nous trouvons un endroit abrité pour manger; nous hélons Sophie, que l’on n’arrête plus dans la descente, et qui doit donc remonter quelques mètres! Quelques tranches de saucisson, une petite boîte de conserve de la Belle îloise, un morceau de tomme et ma pompote et le tour est joué. Le manque de soleil nous pousse à repartir, car nous sentons le frais. Quelle surprise de croiser plus bas quelques sportifs, VTT sur l’épaule, à l’assaut du col, je leur tire mon chapeau, car je n’aimerais pas être à leur place, ni à la montée, ni à la descente!!! Puis, c’est au tour d’un groupe avec des ânes portant les charges, plus cool!!!

Arrivés sommet du Mont Thabor en bas à Pra du Plan, il nous reste encore à remonter les 500m restants. Peu de distance, mais une bonne montée. Cela commence à être dur, dur et la fatigue se fait nettement sentir, manque d’entraînement et d’acclimatation pour moi. Après une pause pour se requinquer au Plan du Dîner, au pied du Grand Adréra, il faut attaquer la dernière ligne droite jusqu’au petit lac (sans nom sur la carte) se trouvant au bord du GR 57. refuge du Mont ThaborIl est 15h et nous y sommes. À peine arrivés, les 1ères gouttes se mettent à tomber. Sans plus tarder, nous montons les tentes afin de pouvoir nous mettre à l’abri si cela devait durer. Plus de peur que de mal, c’était juste un avertissement! Nous retrouvons vite nos petites habitudes de bivouaqueurs, le réchaud est installé, l’eau chauffe déjà pour le thé. Le ciel s’est vraiment éclairci, le Grand Séru se reflète dans le lac, c’est chouette pour les photos. Patrick propose même d’aller jusqu’au Lac Blanc pendant qu’il fait beau; c’est vrai qu’on n’a pas marché beaucoup!!! Allez, c’est parti, 1/2h plus tard, après une petite descente et une bonne remontée, nous sommes au lac Blanc.

sommet du Mont Thabor

Il porte bien son nom, car il est encore en partie enneigé. Il est très encaissé et c’est minéral autour; c’est juste beau pour la photo, mais pas terrible pour le bivouac, on est bien mieux à notre petit lac sans nom! De retour, le réchaud tourne à fond pour les premières soupes. Le temps que nous mangeons, le ciel se charge à nouveau, un arc-en-ciel se forme au-dessus du Grand Séru, vraiment que demander de plus!!! Mais très vite, la pluie s’invite et chacun plonge sous sa tente. S’en suivent de très forts coups de vent qui mettent à rude épreuve les tentes, puis l’orage se déclare. Quel baptême pour Ivan et Sophie!


A l'assaut du Mont Thabor!!!

Col des Méandes, Thabor en A/R, refuge du Mont Thabor, lac Ste Marguerite, lac Long (+800m, -850m, 13km environ)

Après une nuit quelque peu mouvementée, pluie et nouvel orage, Ivan se lève vers 6h30 bientôt suivi par Patrick pour profiter des très belles couleurs de l’aube. sommet du Mont ThaborLe ciel vire très vite de bleu peu nuageux, à gris bleu pour terminer presque noir. Ils se régalent au niveau des photos. Vers 7h, le soleil arrive sur les tentes, Sophie et moi pointons le bout de notre nez. Le temps de déjeuner, le ciel est déjà gris, mais nous décidons quand même de partir pour faire le Thabor en A/R en laissant les tentes. Équipés d’un petit sac nous partons vers 8h en direction du col des Méandes. Rapidement, nous sommes rattrapés par la pluie qui se transforme plus haut en grésil accompagné de forts coups de vent. Mais, la pluie n’arrête pas le pèlerin, surtout quand il est sur un chemin de croix tel que celui qui va à la chapelle du Mont Thabor.

refuge du Mont Thabor

Nous traversons quelques névés avant d’arriver à la chapelle 550m plus haut, où nous nous engouffrons pour échapper aux éléments climatiques et essayer de nous réchauffer un peu. Cette dernière s’est beaucoup fissurée et la dalle du sol est bien mal en point, mais pas de souci, nous sommes sous la protection de la Madone! Régulièrement, nous ouvrons la porte pour prendre des nouvelles du temps, les nuages montent et descendent au gré des rafales de vent… sommet du Mont ThaborMais, un «miracle» se produit, un coup de vent, probablement plus fort que les autres, chasse de nombreux nuages laissant découvrir quelque peu le paysage. Nous sortons très vite pour aller prendre des photos au sommet. De timides rayons de lumière éclairent même la vallée, mais il faut faire vite, sommet du Mont Thaborcar 10mn plus tard, la pluie et le vent reprennent de plus belle, nous obligeant à nous abriter de nouveau dans la chapelle. Puis une légère accalmie nous pousse à descendre et nous regagnons les tentes peu avant 11h. Et de nouveau la pluie… et pouf… sous les tentes. Bercés par cette pluie, nous piquons un p’tit roupillon bien mérité. Vers midi, nous sommes réveillés par un homme qui interpelle Ivan «vous ne savez pas où est le GR, on l’a perdu» et Ivan lui répond: «vous êtes dessus!!!». Croire être perdu, en étant sur le GR, faut-le faire!!!

Le temps est très gris, mais nous prenons la décision de continuer notre route jusqu’aux lacs situés au-dessus du refuge du Mont Thabor. Cela fera une petite étape et nous ne perdrons pas une journée. Nous nous restaurons avant de démonter les tentes et c’est parti pour le refuge du Mont Thabor. Malheureusement il ne va pas tarder à pleuvoir et la pluie ne va quasiment pas nous quitter jusqu’au refuge du Mont Thabor. Nous sommes bien mouillés et une bonne halte agrémentée d’un vin chaud et d’une bonne tarte aux noix ou aux myrtilles va nous requinquer et nous faire patienter le temps que la pluie cesse. Pour nous saper le moral, les gens nous disent que la neige est attendue pour jeudi vers 2000m et que le beau temps ne devrait revenir que vendredi. Super… vers 18h, accalmie oblige, nous décidons de quitter ce refuge bien douillet et remettons les chaussures froides. Nous longeons d’abord le lac Ste Marguerite situé juste derrière puis nous dirigeons vers le lac Long quelques mètres au-dessus. sommet du Mont ThaborUn bel emplacement de bivouac nous attend, il y a même une table et des tabourets en pierre! Le temps devient clément et il y a même un coin de ciel bleu. Nous nous installons tranquillement, faisons sécher les vêtements. C’est bon de rester dehors, de faire les soupes, puis la semoule. Toutefois, le brossage des dents se fait entre 2 averses!

Auteurs : Patrick et Corine Willemain