Agrandir le DIAPORAMA

Rando à Minorque
Ciutadella, Cala Turqueta et Macarelleta...

Des plages de rêve...

Cala en Turqueta, Cala Macarellita, Cala Macarella, Cala des Talaier, Binibequer Vell

Aujourd’hui, en partant de Ciutadella, nous allons explorer les plages du Sud. Nous garons la voiture au-dessus de la Cala en Turqueta. Ensuite, par le cami de Cavalls nous irons d’abord vers l’est en direction de la Cala Macarella, puis vers l’ouest en direction de la Cala de Talaier. cala en TurquetaA cette heure, la Cala en Turqueta est déserte. C’est une jolie petite crique de sable blanc bordée de pins maritimes se reflétant dans une eau turquoise. Nous poursuivons le sentier très ombragé et bien balisé jusqu’à un croisement indiquant Cala Macarellita à droite et Cala Macarella en face. Nous hésitons un peu et descendons à droite sur la Cala Macarellita.

cala Macarellita

C’est une petite plage de rêve: sable blanc, eau vert pâle et transparente, une grotte dans la falaise. Il y a déjà du monde, dont de nombreux naturistes. En fait, nous avions bien fait, car l’on peut continuer vers Cala Macarella sans faire demi-tour. Nous poursuivons par un petit sentier côtier bien aménagé, sécurisé par une barrière en bois avec des croisillons très esthétiques. cala Macarella Rapidement, nous apercevons la Cala Macarella, même style de plage, mais plus grande. Nous décidons de nous y baigner et de pique-niquer. Ce sont vraiment des plages de carte postale qui, en pleine saison, doivent être noires de monde, mais actuellement, ce n’est que du bonheur.


Comme Cala des Talaierprévu, nous repartons en sens inverse, repassons devant la Cala en Turqueta où les touristes sont arrivés. Puis, nous nous dirigeons vers l’ouest. Le sentier est beaucoup plus dégagé, il fait bien chaud en ce début d’après-midi. Nous allons jusqu’à la Cala des Talaier. C’est une belle crique bien abritée par un plateau calcaire constitué de roches sombres très dentelées. Cela crée de beaux premiers plans pour les photos et la Cala des Talaier au fond, de plus, le ciel se charge de gros nuages sombres, ce qui ne gâche rien bien au contraire. Il est temps de faire demi-tour. Binibequer VellDe retour à la voiture, nous partons pour le village de pêcheurs de Binibequer Vell. Ce village est magnifique... tout simplement... toutes les maisons sont blanchies à la chaux du sol au toit... Perdez-vous dans ces ruelles étroites et tortueuses de Binibequer Vell, mais respectez le silence des lieux, ce sont des habitations, où les gens vivent et se reposent... Avant de rentrer à Ciutadella, nous faisons une escale au magasin d’usine Mibo à Es Migjorn Gran pour acheter la fameuse Avarca de Minorque. Ces sandales sont déclinées ici avec une belle touche de fantaisie qui fait leur réputation. Les prix sont intéressants, mais attention la carte bleue n’est pas acceptée.


Adieu Minorque...

Ciutadella, Cala d’Algaiarens, Naveta d’Es Tudons

Aujourd’hui, Ciutadella nous allons prendre notre p’tit déj au bar Impari: un bon zumo naranja natural et le fameux ensaïmada, dessert traditionnel et emblématique des Baléares. C’est une pâtisserie sucrée, fermentée et cuite au four, élaborée avec de la farine, de l'eau, du sucre, des œufs, du levain et du saindoux (saïm, d'où le nom du plat). Nous faisons une dernière visite de Ciutadella, un p’tit tour au marché, traversons la belle halle aux poissons, en fer forgé de 1895, ornée de carreaux vert et blanc, puis nous déambulons dans la vieille ville de Ciutadella, avec ses places typiques, ses palais et bien sûr la belle cathédrale gothique, très lumineuse.

Cala d’Algaiarens

En fin de matinée, nous partons pour les plages du nord-ouest, la Cala d’Algaiarens. Il s’agit de 2 belles anses sauvages, sablonneuses et ourlées d’un cordon dunaire et de collines recouvertes de pins. Nous allons jusqu’à l’anse suivante qui est plus sauvage avec de belles falaises de chaque côté. Nous nous y posons pour la baignade et le pique-nique. Chaque plage est superbe: du sable blanc, une eau turquoise et translucide.

Sur Naveta d’Es Tudonsle retour, nous nous arrêtons à la Naveta d’Es Tudons, monument funéraire talayotique en forme de bateau renversé, très impressionnant et bien conservé. C’est un ossuaire qui a été en usage entre 1000 et 800 av. J.-C. La chambre haute servait vraisemblablement au dessèchement des cadavres tandis que la chambre basse servait à entreposer les ossements des morts après la disparition des chairs. Les fouilles de la naveta d’Es Tudons menées par l'archéologue Lluís Pericot García en 1959 ont livré les restes d'au moins cent squelettes, des bracelets en bronze, des boutons en os. Mais il est maintenant temps de rendre la voiture et d’aller au port commercial pour un retour sur Majorque. Sophie nous attend à Port d’Alcudia vers 20h30.

Auteurs : Patrick et Corine Willemain