Agrandir le DIAPORAMA

Rando à Majorque
La Serra de Tramuntana, le joyau de Majorque...

Bienvenue à Palma de Majorque

Après à peine 2h de vol et un spectaculaire orage en plein ciel, nous atterrissons à Palma de Majorque vers 21h. Avec beaucoup de plaisir nous retrouvons Sophie qui nous a réservé une superbe SEAT Ibiza rouge automatique qui sera notre carrosse pendant notre séjour. En effet les locations de voiture ne sont vraiment pas chères aux Baléares et ce n’est pas la peine de s’en priver. Nous retrouvons Olivier à Art Café pour manger dans un joli jardin en plein air. Belle soirée!

Après une grasse mat, nous partons à pied pour la visite de Palma. Mais la pluie nous rattrape et nous nous rabattons sur le bus qui nous conduit dans le centre. Une visite au Mercat de Santa Catalina avec ses beaux étals de poissons, de fruits, de légumes, une bière à la Madeleine de Proust, un petit détour avec Sophie dans une jolie petite boutique d’artisanat, Palma de Majorque et il est 14h, l’heure espagnole pour le repas de midi. Olivier et Sophie nous emmènent dans une rue piétonne où nous n’avons que l’embarras du choix. Une pizzeria nous tente et nous nous attablons en terrasse. À peine terminé de manger que la pluie remet cela: on est en Islande ou bien?!?!

La visite de Palma s’arrête donc pour aujourd’hui. Sophie appelle un taxi, en vain. Nous remontons à la maison en bus et à pied. Ce soir, nous irons manger dans un endroit sympa où de nombreux étals proposent des mets variés : huîtres ouvertes à la demande, paella, tortillas, tapas… chacun fait son choix et revient avec ses petits plats. Nous y retrouverons Ruben et Agnès, des amis de Sophie et Olivier. Malgré une météo pas top pour demain dimanche, nous décidons de tenter une belle rando autour du Puig Roig, car le dimanche est le seul jour où la traversée de la Finca Mossa, une propriété privée sur le parcours, est autorisée.


Entre mer et montagne

Serra de Tramuntana: Monastère de Lluc, Puig Roig, maisons troglodytiques Es Cosconar

Serra de Tramuntana

Nous n’avons pas réussi à convaincre Olivier de venir avec nous. Avec Sophie, nous nous affairons à préparer le pique-nique, car nous partons pour la journée, le guide indiquant 6h et 560m de dénivelé. Voilà la présentation faite par le guide Rother de ce circuit 34: «Grâce aux panoramas grandioses sur la côte Nord effrangée, la boucle autour du Puig Roig (1003m) est pour beaucoup de randonneurs une expérience extraordinaire. Les oliveraies séculaires et les abris troglodytiques sous un rocher en surplomb de la Finca Es Cosconar sont d’autres points forts de cette randonnée extrêmement diversifiée». Nous voilà partis pour une petite heure de route en direction du monastère de Lluc, au nord de la Serra de Tramuntana. Le ciel est plutôt dégagé malgré quelques nuages épars.

La Serra de Tramuntana randonnée part du monastère de Lluc et commence par un sentier en escalier, véritable jardin de rocaille ombragé. Nous rejoignons ensuite une route que nous suivons sur 2km jusqu’à la propriété privée. Nous pénétrons dans un très grand domaine où l’on aperçoit une grande maison sur les hauteurs à travers les oliviers et les champs cultivés. Serra de Tramuntana Nous contournons la maison par un chemin raide en escalier puis arrivons sur un sentier muletier façonné dans la montagne. Le paysage aride est agrémenté de petits buissons de romarin odorant. Le chemin monte tranquillement vers le Pas d’en Segarra (680m). De là, nous pouvons admirer un grandiose panorama côtier, la vue s’étendant jusqu’au cap Morro de Sa Vaca (mufle de vache) que nous découvrirons après manger. Eh oui, une pause s’impose. Sophie manque d’entraînement, mais elle s’accroche!!! Une tomate, un bon sandwich, un morceau de fromage, une prune et c’est reparti. Nous dominons la mer sur le flanc nord pendant une bonne heure, le rocher «mufle de vache» s’impose à nous. Le chemin en traversée se perd un peu dans les hautes herbes, il fait maintenant très chaud.

Serra de Tramuntana

Bientôt nous contournons le Puig Roig par la gauche, nous avons une vue magnifique sur ses parois rocheuses rouges. Nous entamons la descente vers les abris troglodytiques Es Cosconar. Les habitations originales blotties sous une paroi rocheuse en surplomb remontent à l’époque des Arabes et datent donc de plus de 700 ans. Nous poursuivons notre descente par de nombreux lacets sur un chemin empierré et passons au milieu d’oliviers séculaires. Quelle mauvaise surprise pour terminer, il nous faut remonter une bonne centaine de mètres pour rejoindre la cour du monastère de Lluc où un bar apparaît comme par enchantement. Nous n’avons pas démérité une bière fraîche! Le guide avait raison, c’est une très belle randonnée, mais exigeante par la longueur: nous avons parcouru plus de 21kms dans un paysage de toute beauté!


Un dragon en sommeil...

Serra de Tramuntana: Andratx, Sant Elm, monastère La Trapa

Sophie Sa Dragonera et Olivier reprennent le travail, nous randonnerons donc tous les deux les jours suivants en nous aidant de l’excellent topo guide Rother Majorque que nous vous recommandons vivement. Nous enchaînons aujourd’hui 2 randos:

  • la N°5 : Du Port d’Andratx à Sant Elm
  • et la N°7 : De Sant Elm aux ruines du monastère La Trapa dans l’extrême sud-ouest de la Tramuntana. La N°7 fait partie du Top 10 des plus belles randos de Majorque.

L’ensemble fait environ 19kms, 900m de dénivelé et 6h de marche. Nous longeons le port puis montons à droite dans le centre. Après quelques hésitations et tentatives infructueuses (en fait le chemin décrit a été goudronné et il faut prendre la route jusqu’au coll des Vent), nous voilà sur le bon chemin qui grimpe régulièrement Sant Elm jusqu’au Pas Vermell d’où nous avons une vue dégagée sur Sant Elm, loin en bas, et l’île Sa Dragonera derrière qui semble flotter dans la mer.

Depuis le col, nous descendons dans une pinède. Dès que la forêt s’éclaircit, nous avons de jolies vues sur les flots turquoise dans la baie de Sant Elm. Rapidement, nous arrivons à la baie rocheuse Cala es Conills. De là, une route nous mène dans le centre à la Platja de Sant Elm. Quelques courses à la supérette puis nous nous posons sur la plage pour pique-niquer. Le temps nous manque pour nous baigner, car nous voulons enchaîner par le circuit côtier romantique avec vue panoramique sur l’île Sa Dragonera, serpent de mer alangui dans la brume de chaleur. Nous traversons Sant Elm, et repérons un glacier pour le retour de balade!

Ensuite monastère La Trapaun large sentier dans une pinède démarre tranquillement, puis monte abruptement et finalement se métamorphose en un chemin côtier ponctué de magnifiques panoramas jusqu’à atteindre l’ancien monastère de trappistes. En contrebas, nous apercevons la Torre Cala en Basset qui trône seule sur sa langue rocheuse. Le sentier se rétrécit et zigzague sur un terrain de plus en plus rocailleux. Après un petit passage nécessitant l’usage des mains, nous nous retrouvons sur une croupe rocheuse d’où nous voyons les terrasses abandonnées de l’ancien monastère de l’ordre de la Trappe. Le ciel s’est noirci et fait l’objet de quelques belles photos et sans s’attarder nous montons la piste raide jusqu’au Coll de ses Animes depuis lequel nous avons un impressionnant panorama sur les montagnes côtières et les vallées autour de Sant Elm. Il ne nous reste plus qu’à nous laisser descendre jusqu’à Sant Elm avec le soleil qui a daigné reparaître. Patrick, tenté par les charmes de Sant Elm, s’autorise une petite baignade avant de repartir. Sans oublier le détour par le glacier, nous appelons un taxi pour rejoindre Port d’Andratx, taxi que nous partageons avec un couple d’allemand.

Andratx

En un quart d’heure nous y sommes; nous prenons le temps de flâner le long du port, de s’enfiler une bière avant de repartir sur Palma. Retour d’expérience: si vous avez peu de temps, partez directement de Sant Elm et laissez tomber la rando N°5 qui offre moins d’intérêt.

Auteurs : Patrick et Corine Willemain